Actualités

Culture > Actualités > Book Club #4

Book Club #4


La chute, d’Albert Camus (1956)

Lundi 14 décembre 2015 18:15-19:30
Alliance française de Manchester
3rd floor, 55 Portland St, M1 3HP, Manchester

« Mais, dans certains cas, continuer, seulement continuer, voilà ce aui est surhumain. »

Dans un bourg d’Amsterdam où se croisent matelots de toutes nations, souteneurs, prostituées et voleurs, un homme que le hasard a mis sur le chemin de l’un de ses compatriotes, se raconte. Qui est-il ? C’est la source de cet admirable monologue, où Jean-Baptiste Clamence retrace le parcours autrefois brillant de son existence. Jusqu’au jour où différents évènements ruinent les derniers vestiges de sa normalité existentielle. Il fuit dans la débauche ce qu’il découvre tous les jours un peu plus. Fuir l’hypocrisie des cœurs, de la charité, de la solidarité, l’hypocrisie du monde, fuir cette existence fausse où le plaisir personnel décide des actes les plus beaux. Il part alors pour la cosmopolite Amsterdam et s’y institue " juge pénitent " pour dénoncer l’ignominie humaine.

La particularité de ce roman tient au fait que l’homme qui se confesse est le seul à parler, durant tout l’ouvrage. Le choix de cette focalisation, qu’on trouvait déjà, 14 ans plus tôt, dans L’Étranger, implique que le lecteur ne dispose d’aucune information extérieure dispensée par un narrateur omniscient. Il se trouve ainsi enfermé dans un point de vue unique, ce qui, dans le cas de ce roman, contribue à établir la situation de « malconfort » par laquelle le héros-auteur se définit lui-même. L’ambiance très sombre et déshumanisée qui nimbe cette confession contribue également à la singularité de ce récit.